La polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie évolutive responsable d'une inflammation chronique des articulations. Elle touche généralement les plus petites articulations du corps, comme celles des doigts, des pouces, des poignets, des pieds et des chevilles ; toutefois, du fait de sa nature systémique, la polyarthrite rhumatoïde peut également concerner le corps tout entier, y compris les organes internes et le système vasculaire.

La polyarthrite rhumatoïde fait partie d'un groupe de maladies dites autoimmunes, dans lesquelles le corps attaque par erreur son propre système immunitaire. Dans la polyarthrite rhumatoïde, les processus inflammatoires ciblent le tissu qui entoure chaque articulation. Cela conduit à une tuméfaction et à des lésions du cartilage et des os des articulations.

Elle apparaît le plus souvent entre 40 et 60 ans. A cet âge, la prédominance féminine est très marquée : 4 femmes pour 1 homme.

Cette différence de sexe s’atténue progressivement avec l’âge au-delà de 70 ans. La polyarthrite rhumatoïde existe dans le monde entier. Sa prévalence, ou fréquence, est estimée à 1% de la population adulte, ce qui semble pour la France un peu surévalué.)

On peut estimer que globalement la prévalence de la polyarthrite rhumatoïde dans la population tous sexes confondus varie de 0.4 à 0.8% (il y a peu d’études réalisées en France). Elle augmente avec l’âge.


La spondyloarthrite axiale

La spondyloarthrite axiale (axSpA) est une forme chronique d'arthrite à l'origine d'importantes douleurs inflammatoires lombaires et/ou des muscles fessiers qui persistent plus de trois mois.

Cet état touche souvent les os et les articulations de la base de la colonne vertébrale, à la jonction de cette dernière avec le pelvis. Active, cette maladie se manifeste par une inflammation de ces articulations.

À la différence des douleurs dorsales dues aux blessures sportives ou accidentelles, la spondyloarthrite axiale est une maladie inflammatoire et, généralement chronique. Les personnes souffrant de spondyloarthrite axiale peuvent connaître des crises de douleur appelées « poussées », suivies d'un soulagement momentané.

Ce type de douleur dorsale inflammatoire s'intensifie durant les périodes d'inactivité, en particulier la nuit et tôt le matin, et diminue avec l'activité physique.

La spondyloarthrite axiale est un terme générique qui regroupe la spondyloarthrite axiale non radiographique (nr-axSpA) et la spondylarthrite ankylosante (SA).

La forme non-radiographique de la spondyloarthrite axiale est la forme précoce de cette maladie, qui peut dans certains cas évoluer en spondylarthrite ankylosante.

Scroller scroll-top
Haut scroll-top